Posts Tagged ‘jeux’

Les règles du Courchevel

Le Courchevel est en fait une variante du Omaha. Ce qui distingue le courchevel par rapport au Omaha, c’est un flopet d’une seule carte qui est retournée après les blind (jeux). De plus on reçoit 5 cartes au départ du jeu.

En effet la première carte du flop est ouverte et le blind (jeux) s’effectue seulement après avoir vu celle-ci.

La partie se déroule ensuite comme un omaha classique.

Les deux cartes restantes pour former le flop sont retournées après le premier tour d’enchère puis les deux dernières cartes turn puis river retournées.

En 2009, les Français ont misé quotidiennement 60 millions d’euros

En 2009, les Français ont misé quotidiennement 59,1 millions d’euros. Un record ! Une manne pour les caisses de la Française des jeux (FDJ), du PMU et des casinos.

En sept ans, les dépenses quotidiennes des Français aux jeux d’argent sont passées de 47,5 à 59,1 millions d’euros, l’équivalent du prix d’un Airbus A320. L’an dernier, malgré la crise économique, les trois opérateurs ont enregistré une recette de 21,6 milliards d’euros : 9,997 pour la FDJ (+ 8,6 %), 9,303 pour le PMU (+ 0,4 %) et 2,3 milliards de produit brut des jeux (PBJ, différence entre mises et gains) pour les casinos (– 9 %).

Et la réalité est sans doute encore plus impressionnante : ces sommes ne prennent pas en compte les sommes laissées par les joueurs dans les machines à sous et redistribuées aux gagnants, et les mises illégales par Internet.

A la veille de l’ouverture du marché français des paris sportifs et hippiques et du poker en ligne prévue en juin 2010, les sociologues confirment cette tendance, liée à la mauvaise conjoncture économique. « Quand la crise est trop dure, il ne reste plus que le rêve que l’on peut acheter contre les quelques euros d’un ticket de Loto », commente la sociologue Monique Pinçon-Charlot, qui publie prochainement Les Millionnaires du Loto, rêve et réalité (Payot).

« Avec le jeu, une vie de misère peut ainsi basculer du jour au lendemain dans une vie sans contrainte », ajoute cette sociologue, rappelant pas exemple les 60 millions d’euros gagnés fin décembre par une famille du Doubs qui avait joué un ticket d’Euro Millions à… 2 euros.

lire la suite de l’article sur francesoir.fr

Design by JB